top of page
  • lpifteau

Le grand final - et une ouverture de nouveau cycle en beauté (pour toi aussi, si tu le veux)

01/11/2023

Le grand final - et une ouverture de nouveau cycle en beauté (pour toi aussi, si tu le veux) En 2016, je me suis retrouvée tétanisée en haut d'une cascade au Québec. Mon corps ne pouvait plus bouger. Face au vide, j'ai cru mourir. Ce n'était qu'une peur mais sa puissance irrationnelle sur mon corps était si forte qu'elle m'a complètement paralysée. Alors si tu m'avais dit qu'un jour j'escaladerai CETTE montagne (voir photos ), je ne t'aurai tout simplement pas crue. Que s'est-il passé depuis pour que je parvienne non seulement à la gravir mais à savourer du début à la fin cette divine ascension ? Il y en a eu des couches et des couches de peur de retirées. Et celle-ci surtout : ma peur de mourir, of course. À plusieurs reprises, au fil du temps, en la contactant de plus en plus profondément.

Et puis en écho l'approfondissement de cet espace de paix, de sérénité et de confiance à l'intérieur de moi (que la traversée de ces 5 derniers jours est venue ancrer encore plus). Mais juste avant de gravir ce sommet, J'ai (re)rencontré cette nuit une autre peur

Elle a été le noeud de mon passage avant cette ascension, alors je te la partage : c'est la peur de voir les personnes que j'aime mourir.

J'ai compris que mon célibat, ma nature solitaire et le fait que je n'ai aujourd'hui pas d'enfant ni l'envie d'en avoir à court ou moyen terme étaient directement reliés à cette peur-là.

La douleur a été forte de la contacter en profondeur. Le feu et l'eau m'ont aidé à m'en dépouiller, je les remercie pour cela. Et ce matin, j'ai reçu cet immense cadeau : un ciel enfin clair et dégagé pour gravir ce mont que j'avais repéré bien avant mon arrivée. Alors j'ai pu m'offrir le grand jeu La renaissance À chaque pas Remercier mon corps pour ce qu'il me permet d'expérimenter encore et toujours plus Et offrir encore plus d'air, de cet air nouveau, à chacune de mes cellules Goûter à l'effort en continuant d'apprécier et de ... danser (oui, même en montée) ! Je dis souvent que le processus de création est vertigineux Parce qu'il nous met face à l'immensité et l'infini des possibles Tout en nous demandant d'ancrer dans la matière et de donner forme C'est ma façon d'accompagner, c'est la voie de passage et d'initiation que j'ai choisie pour toi qui as ce grand rêve d'un jour offrir ton art, l'art de ta vie Et je peux te dire aujourd'hui que je suis plus que jamais prête à t'emmener au plus près de cet infini pour l'ancrer dans ta réalité

Un nouveau cycle de 12 mois sous l'augure de ce sommet grandiose, ça promet !! Mon prochain sommet, c'est le processus que je suis en train de créer pour que tu puisses à ton tour gravir le tien, ta réalisation, ton oeuvre, celle qui offrira le plus beau de ton art et de ta vie uni dans une création artistique à partager.

9 mois pour la mettre au monde 9 mois pour te mettre au monde À nouveau Et au complet Et pour cela, nous commencerons par un voyage, celui qui te fera rencontrer qui tu es et te délester de toutes tes peurs, te reconnectera à ta grandeur et à l'essence de la vie qui t'illumine, qui te fera dire en repartant "Je ne suis plus la même, définitivement. Et je suis prête à tout désormais."

(T'inquiète on ne sera pas obligées de monter à 2000m pour ça, il y a bien d'autres moyens de se sentir vivant - on peut retourner à Pornic par exemple, visiblement ça marche plutôt bien !) Top départ en novembre 2023 lors de la prochaine Retraite.

1 seule personne uniquement pour ce long processus.

Si à l'intérieur de toi, ça fait "Wouaaaaah" avec de la peur dedans, si tu te dis "C'est bien trop beau et bien trop grand", c'est que c'est par là Ton prochain pas : un "moi" en message privé Et voici venu le temps de remercier À la veille de mon départ Alors Merci Slovénie Pour tout ce que j'ai rencontré Pour tout ce que j'ai surmonté Pour tout ce que j'ai trouvé Trésors inestimables Pour toujours ancrés en moi Et merci à toi de m'avoir suivie Et accompagnée de ta présence Et de tes mots doux ou pensées invisibles Au bonheur et au plaisir immense de partager un autre bout de chemin un jour avec toi



De tout coeur, Lucie • avela


Bonus du jour (le dernier pour la route) Quand ma dernière paire de chaussettes de rando s'est révélée être "Compostelle"... elle m'a gracieusement rappelée que lors de la retraite d'octobre (à Pornic donc), j'ai réalisé un de mes rêves apparu il y a quelques mois maintenant : vous emmener danser et déposer vos danses sur le chemin - et bien à Pornic on y était déjà... et à Ljubljana j'y étais aussi ! Joie !

12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page